Cultiver la joie en soi alors que le malheur frappe.

Mis à jour : mai 10



CULTIVER LA JOIE EN SOI ALORS QUE LE MALHEUR FRAPPE.

"Indécent!", dirons certains.




Je ne m'éterniserai pas sur ce sujet. Toutefois...


  • Être "mal" pour les autres ne les rend pas plus heureux.

  • Cultiver la joie ne me rend pas moins sensible aux malheurs des autres.

  • Cultiver la joie ne m'empêche pas d'être CONSCIENTE de ce qui se passe.

  • Cultiver la joie ne m'empêche pas d'agir pour "le bien", quand j'en ai l'occasion.



MAIS AUSSI...


  • Cultiver la joie peut apporter plus de joie aux personnes qui m'entourent.

  • Ces dernières années, le malheur frappait des humains dans le monde entier. Parce que le malheur est "plus proche", je devrais me sentir plus mal aujourd'hui?




Pour terminer, j'aimerais prendre appui sur ce grand homme, Martin Luther King. Voyez tout ce qu'il a pu apporter de beau. Son message était le suivant:


"L'obscurité ne chasse pas l'obscurité. Seule la lumière peut le faire".



Ce sujet me touche particulièrement. Dans le passé, ma souffrance face aux malheurs du monde m'a menée sur un chemin de dépression. Ce chemin, j'ai un jour choisi de le quitter. (Voir "Ne laisse pas le malheur des autres éteindre ta lumière").


Si aujourd'hui votre avis diffère du mien, c'est ok. Si vous souhaitez apporter un éclairage différent, faites-le. Dans la bienveillance :)


PEACE <3








112 vues

Posts récents

Voir tout

Copyright©2020 Déborah Devreux